La République du son

HAUTE FIDELITE " MADE IN FRANCE "

La République du son : Acte II

logo rs an2

Le temps file et ce blog continue de ponctuer les semaines, il vient tout juste de passer sa deuxième année. Deux années, cela peut paraitre bien court et long à la fois pour un contenu sur le web où l’information est parfois extraordinairement éphémère. Semaine après semaine, vous êtes toujours plus nombreux à me lire et vous abonner, voila donc un bien beau cadeau d’anniversaire et sans doute la plus belle démonstration de l’intéret que vous portez au contenu de ce blog. Mille merci donc à vous tous pour votre belle fidélité !

Depuis le début de ce blog, j’ai en effet refusé me laisser enfermer dans de seules problématiques matérielles et techniques pour intégrer cette grande chaine de la restitution sonore dans toute sa diversité. Sans doute les « aficionados du seul matos » (qui s’intéressent parfois assez peu à la musique) ont-ils désertés cette République depuis longtemps.

logo-cerises
Une nouvelle République du Son ?

Et maintenant, on fait quoi ? On continue, on se développe, on parle du blog à son voisin, à sa soeur, à sa médiathèque de quartier, à son disquaire, à son collègue et si le coeur vous en dit, on peut aussi mettre un petit commentaire dans la boite pour soutenir et encourager … ca fait toujours plaisir !

J’ai fait des rêves : celui de pouvoir sortir les musiques de leur boites, celui de faire valser les étiquettes, celui d’ouvrir très grand les portes des chapelles. J’ai fait aussi le rêve d’une curiosité renouvelée : celle d’aller voir sans cesse ce qui passe dans les coulisses de la fabrication : qu’il s’agisse d’artisans, de petites entreprises, mais aussi ces faiseurs de sons : ingénieurs du son, producteurs, acousticiens … sans ne jamais oublier les artistes qui sont à l’origine de nos émotions les plus folles.

On me pose parfois la question du modèle économique de ce blog et je répond souvent que poser cette question d’emblée est une erreur, car constater l’absence d’un projet rentable c’est souvent ne rien faire ! En revanche, travailler sur un contenu renouvelé, sur de nouveaux formats pour toucher de nouveaux lecteurs permet alors vraiment de poser la question du modèle économique, celle–ci devient totalement légitime et incontournable pour développer une nouvelle République du Son plus riche, avec de nouveaux formats et de nouveaux contenus. Cette question est donc ardemment à l’étude et pleinement d’actualité

effeuillage-la-revue.fr_abonnement-au-meilleur-prix-sur-le-net-id838-800x430

Si vous aimez ce blog vous allez adorer le Mag !

Je vois déjà tous les curieux impatients de lire la suite, un nouveau blog ? Un magazine en ligne ? Une version papier ? Une version digitale et papier ? Un peu de patience, vous en saurez plus prochainement …

En attendant, le prochain grand rendez-vous sera celui du salon de Munich, vous pourrez suivre mes découvertes, mes coups de coeur et mes coups de griffes sur les réseaux sociaux pendant tout le salon du 14 au 17 mai. Compte tenu de l’immensité de ce salon international, le contenu sera « sans frontières  » et ne sera pas limité aux seules marques françaises.

La musique adoucit-elle les mœurs ? A vrai dire, je déteste cette formule, parce que je crois qu’en réalité la musique rend tout simplement plus heureux. S’intéresser à sa reproduction et à sa fabrication rend sans doute moins ignorant et je fais le pari que cette nouvelle approche peut être aussi passionnante et son projet viable !

6 commentaires sur “La République du son : Acte II

  1. Dominique B
    6 mai 2015

    Voilà un blog que j’aime suivre particulièrement, passionnant, enrichissant, diversifié et surtout unique. Que cela continue …

    J'aime

  2. Edith
    11 mai 2015

    Merci pour tous les articles ! J’ai découvert le blog lors de ma recherche de matériel hi-fi. Je n’y connais pas grand-chose, ni en matériel électronique, ni en musique et j’ai découvert beaucoup de choses grâce à ce blog. Je dirai même qu’il frôle la perfection : les articles sont toujours intéressants, variés et la publication juste à la bonne fréquence ;-)) En résumé, je suis fan et j’ai hâte de découvrir le mag !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Information

Cette entrée a été publiée le 1 mai 2015 par dans Sans Titres.

Suivez-moi sur Twitter

%d blogueurs aiment cette page :